Le château de Sériège

Quarante 21

Le Château de Sériège est une extravagance du patrimoine architectural languedocien. Niché entre l’Aude et l’Hérault, en bordure du Canal du Midi, sur la commune de Cruzy, au cœur d’un vaste vignoble. Il a été édifié en 1884 par Alexandre d’Andoque.

Andoque de seriege 1Famille Andoque de Sériège 
_____________________

"D'or à une bande de gueules,
chargée de trois têtes de lévriers d'argent,
accolés de sable et bouclés d'or"


 

La famille Andoque est connue, dès le 16ème siècle, dans les environs de Cruzy, près de Saint-Chinian, à la limite des diocèses de Saint-Pons et de Narbonne.
A la fin du 16ème siècle, une branche familiale se détache, installée à Béziers, agrégée à la noblesse au début du 18ème siècle, mais qui s'éteint, en 1761, au décès sans postérité de François d'Andoque.

L'autre branche Andoque est restée à Cruzy jusqu'à nos jours.
Les acquisitions foncières à Sériège et dans les environs lui ont permis de s'imposer, au fil des années, parmi les plus importants propriétaires terriens des environs. Les Andoque, alliés aux familles de notables de Quarante et Cruzy, se disent au milieu du 18ème siècle bourgeois de Sériège.

Barthélémy Andoque (1736-1793) achète en 1775 la seigneurie de Sériège, pour 80.000 livres à François Olivier de la Gardie. En 1791, il acquiert le domaine du Terral, bien national, ancien fief de l'abbaye de Fontfroide, situé dans la commune d'Ouveillan (Aude).
Son fils Joseph Barthélémy (1773-1844) se fait appeler d'Andoque de Sériège. La famille adopte des armoiries évoquant celles de la famille d'Andoque de Béziers.

Alexandre Andoque (1815-1902), conseiller général et maire de Cruzy, succédant à son père, rachète à ses frères leurs droits sur Sériège et édifie en 1884 l'actuel château de Sériège. Cet imposant bâtiment ne sera jamais terminé et jamais habité.
Le domaine de Sériège est alors une des grandes propriétés viticoles du Languedoc, avec une superficie de 350 ha, dont 250 ha plantés en vignes.
Alexandre, sans postérité, lègue sa propriété à son petit-neveu, lui aussi prénommé Alexandre (1877-1949). A la suite des grèves de 1905, ce dernier vend Sériège, finalement racheté en 1910 par son cousin André d'Andoque (1870-1954). Ce dernier venait d'achever la construction de l'imposant château au Terral à Ouveillan, légué par la suite à son fils cadet Pierre.
Sériège devient la propriété de l'aîné, le colonel Alban d'Andoque (1898-1980), marié à sa cousine germaine Yseult Fayet. C'est ainsi que le domaine de Sériège est resté dans la même famille depuis plus de deux siècles.

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017